Tout sur la pelade

Tout savoir sur la pelade - Kapich
Vous souffrez de pelade ces plaques rondes sans cheveux sur le crane ou sans poils dans la barbe Pas de panique c'est le plus souvent transitoire comment gérer cette gêne ? 6 choses à savoir.
HOME TRAITEMENTS Tout sur la pelade

 

#1 La pelade est une maladie auto-immune

Les scientifiques s’accordent désormais sur ce point : la pelade serait la conséquence d’une réaction de notre système immunitaire qui s’attaque au follicule pileux et fait progressivement (parfois très vite) tomber les cheveux, chez les personnes – hommes ou femmes – prédisposées génétiquement.

#2 Votre génétique est en cause

C’est un peu comme avec la calvitie : en général, les sujets atteints de pelade ont des parents ou des grands parents qui eux-mêmes en ont souffert. Les études au sujet de la pelade et de ses causes ont aussi mis en évidence des problèmes d’atopies cutanées (c’est-à-dire une prédisposition génétique au développement cumulé d’allergies courantes), d’autres maladies auto-immunes dans la famille mais également un début de pelade étant tout petit.

#3 L’évolution de votre pelade est incertaine

Hélas, l’évolution d’une pelade est assez imprévisible : certaines sont foudroyantes – les cheveux tombent en 48h –, d’autres sont progressives, sur plusieurs années. Également, certaines personnes vont perdre peu de cheveux et ne présenter qu’une seule plaque, de diamètre limité, et d’autres vont en développer davantage, et plus larges. En outre, bien que la plupart des épisodes de pelade par plaques se soldent par la repousse des cheveux (ou des poils), la maladie peut évoluer vers une forme chronique, voire une calvitie totale.

#4 Les moins de 20 ans sont les plus touchés

La pelade par plaque est en réalité une pathologie assez courante, et même les enfants peuvent en souffrir (on peut développer une pelade très jeune).
Bien souvent, l’épisode de pelade touche les moins de 20 ans dans plus de 50% des cas. En revanche, l’âge moyen des personnes qui en souffrent se situe plutôt autour de 25/30 ans.

#5 Il existe des formes rares de pelade

Selon le type de pelade et l’évolution de celle-ci, il existe plusieurs types de pelades, plus rares :
– Une pelade par plaque (alopecia areata) qui évolue vers la disparition complète et totale des cheveux : l’alopecia areata totalis.
– Sa version un cran au-dessus – l’alopecia areata universalis – qui se caractérise par une perte totale des cheveux et de tous les poils du corps.
– Une pelade qui ne touche que l’arrière et les côtés de la tête (pas le bas en fait), sous forme d’une bande d’alopécie : l’ophiasis alopecia areata
– La pelade inversus ou sisaipho, son inverse : cette fois-ci la perte de cheveux est centrale, et épargne les cheveux situés sur les bords du crâne.
– Reticular alopecia areata : une forme de pelade qui donne un aspect de réseaux entre de différentes, et nombreuses, plaques, sur tout le crâne.
– Une pelade diffuse, sans plaque visible.

#6 Des traitements naturels ont fait leurs preuves pour lutter contre la pelade

Des solutions naturelles pour lutter contre la pelade existent, alors pourquoi ne pas les essayer ? Lisez notre article concernant l’étude sérieuse (en double aveugle, randomisée et sur plusieurs mois) ayant prouvé qu’une synergie d’huiles essentielles mélangée à deux huiles végétales permet de relancer la pousse des cheveux tombés à cause d’une pelade.

Si vous pensez avoir une pelade, nous vous conseillons de prendre rendez-vous chez le dermatologue. Celui-ci pourra l’identifier et ainsi vous prescrire les traitements adéquats pour guérir de votre pelade.