Effluvium télogène : tout comprendre

Effuvium télogène : tout comprendre
Comment identifier ET les solutions pour y remédier..
HOME CHUTE DE CHEVEUX Effluvium télogène : tout comprendre

Un dérèglement du cycle capillaire

Il est normal de perdre entre 50 et 100 cheveux par jour. Ceci est le résultat du cycle normal de croissance de nos cheveux. En effet, ces derniers poussent pendant quelques années, puis se reposent pendant quelques mois, tombent et le follicule pileux en produit de nouveaux. Ces différentes phases forment le cycle pilaire, mais chaque follicule pileux est indépendant, ce qui fait que tous nos cheveux n’en sont pas au même stade au même moment.

Pourquoi “télogène” ? Tout simplement car télogène est le nom de la dernière phase du cycle du cheveu, où la phase dite de repos, lorsque la racine du cheveu n’est plus rattachée au follicule et que le cheveu s’apprête à tomber, poussé par un nouveau en pleine forme. Lorsqu’on souffre d’effluvium télogène, un plus grand nombre de cheveux passent dans la phase télogène, entraînant une chute plus importante.

 

Je perds mes cheveux : est-ce un effluvium télogène ?

Les symptômes d’un effluvium télogène sont d’abord un amincissement des cheveux sur le cuir chevelu, qui paraissent de moins bonne qualité. Ensuite, vous remarquerez que vous perdez davantage de cheveux, comme un plus grand nombre de follicule pileux sont poussés vers la phase de repos/chute. L’ensemble de la tête est affecté par ce type de chute de cheveux, mais on le remarque généralement sur le haut du crâne en premier lieu.

 

Quelles sont les causes de l’effluvium télogène ?

Les causes sont multiples, mais dans la plupart des cas, un effluvium télogène est transitoire et ne dure pas. L’effluvium télogène est une chute passagère, dans l’immense majorité des cas. Les femmes sont plus souvent touchées par l’effluvium télogène que les hommes. L’effluvium télogène n’est pas héréditaire et peut être déclenché par un certain nombre de facteurs différents, à tout âge.

Ainsi, les facteurs qui peuvent entraîner ce type de chute de cheveux sont :

 

  • Changement hormonaux dus à la grossesse et suite à l’accouchement : la chute de cheveux post-grossesse est fréquente, du fait des changements hormonaux induits pendant la grossesse et qui influent positivement sur la croissance des cheveux. Après l’accouchement, c’est l’effet inverse, et cela entraîne une chute de cheveux. En général, tout redevient normal en quelques mois.
  • Troubles de la thyroïde
  • Un choc ou un traumatisme physique grave, comme un accident de voiture ou une intervention chirurgicale majeure
  • Un événement de la vie stressant comme un divorce ou le décès d’un proche
  • Une perte de poids soudaine ou régime extrême
  • La prise de certains médicaments, dont les antidépresseurs
  • Certains contraceptifs oraux
  • Des carences nutritionnelles, notamment en fer, en zinc ou en vitamine B-6 et B-12

 

Que faire pour traiter un effluvium télogène ?

En réalité, il n’y a pas vraiment de traitement à proprement parler, car cette chute de cheveux se rétablit naturellement au fil des mois. À condition d’en avoir identifié la cause !

La meilleure chose à faire est d’abord de prendre rendez-vous chez un médecin afin de faire réaliser un bilan sanguin et hormonal. Par exemple, si vous avez une carence ou un dérèglement hormonal, cela permettra d’en avoir le cœur net et d’adapter votre mode de vie en conséquence.

En parallèle, il est possible d’aider votre chevelure à retrouver sa densité et sa beauté au fur et à mesure en jouant sur plusieurs tableaux :

 

  • Nutrition : en privilégiant une alimentation saine, faite de produits frais et naturels, riches en vitamines et nutriments essentiels. Vous pouvez également la compléter à l’aide de compléments alimentaires ciblés.

 

  • Avec des soins capillaires adaptés et respectueux de vos cheveux et de votre cuir chevelu : inutile d’agresser vos cheveux ! Soyez doux(ce) lors du brossage et du séchage (limiter la chaleur : brushing, outils chauffants qui agressent la fibre) et utiliser des soins les plus naturels possibles qui permettent à vos cheveux de respirer.

 

  • En réduisant votre niveau de stress : en pratiquant une activité physique régulière, et vous essayer à la pratique du yoga ou de la méditation.

 

 

Effluvium télogène et anagène : quelles différences ?

L’effluvium anagène existe également et il s’agit aussi d’une perturbation du cycle pilaire, mais cette fois-ci au niveau de la phase de croissance.

Cette chute de cheveux est celle des personnes qui suivent des traitements contre le cancer (chimiothérapie). La plupart du temps, elle est réversible mais cela peut prendre jusqu’à six mois avant que vos cheveux reprennent leur rythme normal de croissance.

 

L’avis de Kapich

Dans l’immense majorité des cas, la perte de cheveux télogène est transitoire, de l’ordre d’environ 4 à 6 mois.  Néanmoins, si vous observez une perte de cheveux anormale, consultez immédiatement ! Seul un médecin pourra vous aider à déterminer ce qui se cache derrière votre perte de cheveux et à élaborer un plan de traitement approprié et efficace.